Biblio'Brousse

Hivernage, de juin à septembre 2009

l'AG 2009

Alors, cette AG ??

Toulouse, le mardi 30 septembre 2009

L'AG by nightEt bien cette Assemblée Générale exceptionnelle (on ne le répétera jamais assez !) s’est formidablement bien passée!

Tout d’abord parce que nous avons réussi à ce que toute l’équipe du Biblio’Brousse soit présente et ce ne fut pas une mince affaire.
Petit rappel des faits : après que l’Ambassade de France n’eut accordé des visas qu’à la moitié de l’équipe (sans aucune obligation de justification), et ce à dix jours du départ, nous eûmes recours à de nombreuses interventions auprès  notamment de la vice-consul.
Ces recours prirent deux semaines (avec obligation impérative de se présenter au retour, des fois que…) et nous dûmes donc décaler les arrivées de Matho et Fati.
La chance nous poursuivant jusqu’au bout, la Royal Air Maroc décida d’entrer en grève illimitée. Fati fut tirée au sort et put partir. Matho passa trois jours à attendre à l’aéroport. Sans parler de tout les problèmes de passeports, rupture inopportune de traveller chèques…
Bref, tout le monde est finalement arrivée et c’est avec grand plaisir que nous avons pu présenter l’ensemble de l’équipe à tous les adhérents présents lors de la soirée du 29 août.P8200044
Etaient donc présents : Matho et Kossi, formateurs et responsables locaux, Fati, bibliothécaire, et Jean-Marie et Tamboura, soutiens inconditionnels de l’association depuis ses débuts, Charly et Amandine, présents sur la France pendant tout l’été.
85 adhérents ont répondu à notre invitation et nous avons pu présenter les résultats de l’association dans un cadre très intime et chaleureux : une magnifique yourte de 10 mètres, montée pour l’occasion par l’association Babel Gum, également équipée d’un grand bus.

Chacun a pu faire part des évolutions du projet et il a été notamment question du devenir de l’association. A ce sujet nous avons présenté notre projet collectif de sédentariser le Biblio’Brousse.
En effet, nous souhaitons répondre au plus près à la demande des publics que nous concernons. Depuis deux ans nous constatons une évolution du niveau général en terme d’initiation informatique et multimédia, et un équipement qui se généralise en milieu scolaire. De ce fait , il nous apparaît plus opportun d’inverser notre démarche : au lieu d’aller toucher en itinérance les lycées des milieux ruraux, nous préférons fixer le Biblio’Brousse dans un lieu, afin de pouvoir étendre ses capacités (puisqu’actuellement le manque d’espace et la contrainte de l’itinérance nous oblige à établir des listes d’attente sans fin) et à partir de ce lieu, se déplacer dans tous les lycées que nous avons concernés afin de mieux suivre l’évolution des salles informatiques installées.

IMG_9409Cette sédentarisation permettrait également d’inscrire définitivement le Biblio’Brousse dans la pérennité en n’étant plus dépendant d’un changement d’équipe. En effet, actuellement, la multitudes de compétences (pédagogiques, relationnelles, techniques, physiques…) qu’impliquent le travail au Biblio’Brousse, le rend dépendant du départ de l’un de ses membres et de la longue formation d’un nouveau membre.

Pour le moment, tout n’est qu’à l’état de projet et nous menons les réflexions et les études de terrain afin de rendre ce projet réalité.
Une association doit toujours évoluer, dans son contenu, dans sa forme, afin d’être le plus adaptée aux attentes de ses publics et de pouvoir s’inscrire durablement dans le paysage local.
Nous avons souhaité partager ces réflexions avec tous les membres de l’association, qui soutiennent le Biblio’Brousse depuis plus de 5 ans maintenant.

Les bons résultats de l’année ont également été présentés, ainsi que l’élargissement des relations locales avec de nouveaux partenaires, notamment les Ateliers du Bocage (voir précédente Newsletter et la partie Partenaire du site web). Les actions de l’association sont reconnues au niveau national, et soutenues par de nombreuses instances, notamment le Ministère de l’Enseignement Secondaire.

Cette soirée s’est finie autour d’un buffet avec de nombreux plats africains, préparés par l’équipe : tô de riz, caracoro, sauce pâte d’arachide, sauce yassa, bissap, jus de gingembre … Et tout le monde semble s’être régalé (si l’on en juge les plats vides qui ont rapidement jonchés la remorque servant de table !).IMG_9438

Le départ de l’équipe s’est mieux passée que son arrivée (même si la grève de la Royal Air Maroc perdurait).
Tout le monde est rentré prendre des nouvelles des familles touchées quelques jours avant par un événement climatique sans précédent sur Ouagadougou. En effet en 10 heures, il est tombé l’équivalent pluviométrique d’une saison des pluies (qui est déjà elle-même très condensée !). Résultat : des dizaines de morts et des milliers de sans-maisons, les quatre barrages de Ouaga ont débordé, l’hôpital était envahi par l’eau…
Personne dans l’équipe n’a été touché gravement par ces inondations, mais les conséquences sur les récoltes vont être problématiques.

La rentrée du Biblio’Brousse s’est donc effectuée dans cette moiteur multipliant les moustiques à paludisme ! Le départ sur Gaoua, première ville de l’année scolaire, est prévu pour le mercredi 1er octobre.
Le Biblio’Brousse repart pour une année de plus sur les routes du pays, bonne rentrée à vous tous !

ça se précise

Toulouse, le mardi 6 juillet 2009

Les activités sur Kaya sont terminées depuis deux semaines.

Tout s’est très bien passé, si ce n’est un regret au niveau du lycée provincial dans lequel une salle informatique devait être redynamisée.
En effet depuis deux ans, une salle informatique d’une trentaine de machines a été installée dans le lycée sans jamais avoir été ouverte faute de gestionnaire et de personnes formées, susceptibles de former à leur tour élèves et professeurs. Dans le cadre des activités du Biblio’Brousse, ce cas est très fréquent, et nous intervenons alors pour former l’ensemble des élèves et du personnel administratif, mais également pour former un comité de gestion mixte de la salle informatique, initié à la gestion technique de la salle, l’organisation des cotisations et des plannings et la formation. Une convention est alors signée avec le lycée, la direction régionale de l’enseignement, la mairie (lorsque le lycée est municipal) et l’association des parents d’élèves, que le Biblio’Brousse créée une salle ou qu’il ne fasse que la dynamiser en mettant en place les moyens de sa gestion et de la formation des publics. Deux conditions : que la salle soit accessible équitablement aux élèves et aux professeurs, et que son fonctionnement soit à but non lucratif.
Dans le cas du lycée provincial de Kaya, l’administration souhaite créer une salle avec un fonctionnement lucratif (3 000 FCFA par élève et par trimestre, en sachant que les salles habituellement créées font payer une cotisation trimestrielle de 350 FCFA, dont les élèves ont déjà beaucoup de mal à s’acquitter). C’est donc avec beaucoup de dépit que nous avons renoncer à redynamiser cette salle, nous résignant à la voir fermer, au nom de l’accès pour tous, élèves aisés comme  pauvres.

Mais loin de ces aléas, et comme toujours, la fête de départ du Biblio’Brousse a permis aux élèves, au grand public des cours du week-end, aux autorités, à l’administration des lycées, de se retrouver autour d’un moment festif… et a permis à l’équipe de Biblio’Brousse de décompresser après une année intense avec beaucoup de travail à la clé et de profiter des bonnes nouvelles : le contrat de Justine a été renouvelé pour une année supplémentaire et Souleymane, qui a remplacé Nathalie et nous a rejoint en avril, a été titularisé; il fait donc partie intégrante de la grande famille du Biblio’Brousse et participera à l’AG du 29 août de cette année.

Un nouveau partenaire nous a également rejoint : les Ateliers du Bocage. Cette association burkinabé, basée à Ouagadougou et partenaire d’Emmaüs France, nous permet de mettre en place une collaboration importante sur un volet qui nous tenait à cœur depuis le début du projet : le recyclage des ordinateurs; que ce soit ceux que l’on installe et qui deviennent défectueux ou ceux que l’on remarque au passage dans les villes et les différents services (hôpitaux, écoles, gendarmerie…).
Ainsi nous apportons en fin de chaque ville tout le matériel HS (ordinateurs, imprimantes, écrans…) aux Ateliers du Bocage, qui recyclent ce matériel de deux manières : les déchets les plus toxiques sont renvoyés en France par container, faute de filière de traitement sur l’Afrique; et les déchets plastiques trouvent une autre vie ici, notamment avec la collaboration future de Philippe Yoda, inventeur de génie, qui cherche à valoriser les plastiques lourds en les transformant en pavés, mobilier urbain, panneaux de signalisation etc…
Les Ateliers du Bocage mettent également à notre disposition du matériel informatique de qualité garanti, ce qui nous évite le fastidieux travail de récupération/réhabilitation/transport du matériel de seconde main depuis la France.
Enfin, dans le cadre de ce partenariat, nous profitons de l’impact du Biblio’Brousse et de son large public pour sensibiliser aux risque liés à l’utilisation du matériel informatique et à la nécessité du recyclage pour ne pas polluer durablement les sols et l’eau.

Enfin, en vacance maintenant mais toujours mobilisée, toute l’équipe continue ses démarches (longues, très longues et très fastidieuses) pour obtenir un visa d’un mois pour participer à l’Assemblée Générale du 29 août 2009.
Kossi vient d’obtenir son visa; Matho passe en entretien fin juillet; Fatimata vient de récupérer son duplicata de passeport (le nouveau passeport vient de connaître un incident technique : une énorme averse de pluie ayant surpris son transporteur en moto, il était devenu illisible!), et Souleymane rentre juste du Mali où il vient d’obtenir son passeport.
Nous espérons vous voir nombreux à cette AG un peu exceptionnelle pour venir partager et échanger avec l’équipe au grand complet!

Classé dans : Médiathèque

Introduire l’ordinateur et les nouvelles technologies comme un rouage de son propre système, comme le préconisait Joseph Ki-Zerbo, permet de donner à tous la possibilité d’accéder à l’information, d’améliorer ses opportunités d’emploi et de s’ouvrir sur le monde.

Le Biblio’Brousse est un bus culturel multimédia proposant depuis 2005 une formation informatique et multimédia aux lycéens et au grand public des villes rurales du Burkina Faso.

A ce jour, plus de 7200 personnes ont été formées par l’association Biblio’Brousse, dont la majorité à moins de 25 ans.

Lire la suite »

Vous devez mettre à jour votre FlashPlayer pour voir les vidéo du site.

Page du film >>

272