Biblio'Brousse

Ouagadoudou, hivernage 2008

Un seul doigt ne peut prendre un caillou

Ouagadougou, le lundi 6 octobre 2008

Avant la prochaine newsletter ensoleillée, quelques nouvelles importantes du froid.
Pour ceux qui suivent le forum, vous aurez compris que pour la première fois, l’équipe relais du Biblio’Brousse, à savoir Matho, Kossi, Nathalie, Fati et Wahab (qui nous donne encore un coup de main pour cette nouvelle installation), est en autonomie totale pour assurer la rentrée du Biblio’Brousse.
Et du boulot il y en a : contacts de rentrée avec tous les partenaires, remise sur pied du bus (après ses trois mois d’hivernage), choix de l’emplacement, départ et installation dans la nouvelle ville (et je saute des étapes pour la synthétisation !).

En attendant, l’équipe « initiale », Charly et Amandine, est sur la France pour finaliser un gros convoi d’ordinateurs (plus de cinquante mahcines), qui permettra notamment le lancement du projet Boala.
L’arrivée sur le Burkina se fera fin octobre, pour rejoindre le Biblio’Brousse.

Le Biblio’Brousse d’accord, me direz-vous, mais où ?

Notre choix initial s’était fixé sur Orodara, notamment pour répondre à une très forte sollicitation du maire qui souhaitait offrir le Biblio’Brousse à ses jeunes et au grand public.
Durant la semaine passée, Matho et Kossi ont donc cherché une cour pour loger la « grande bête ». Ce qui n’est pas une mince affaire parce qu’il est toujours difficile d’expliquer nos critères, notamment établis par la longueur du bus (12 mètres), à des personnes qui n’ont encore jamais vu « l’engin ».

Mais Orodara n’accueillera pas le Biblio’Brousse cette année, pour une raison fort simple (je recommence l’histoire pour les adhérents qui n’ont pas la chance de fréquenter le forum !) : La ville accueille depuis plus d’un an l’usine de jus de fruits Dafani.
Ce qui est une révolution sur le Burkina Faso, puisque peu d’usines (de celles qui fabriquent, et pas de celles qui se contentent seulement d’empaqueter pour amener plus loin) souhaitent généralement s’installer en Afrique (allez savoir pourquoi).
A l’heure actuelle, le Burkina doit compter moins d’une dizaine de ces usines (dont celle de fabrication de bière).
Dafani s’est donc installée à Orodara, verger du Burkina, et jusque là tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Le problème se pose si l’on considère que tous les employés de cette usine ont besoin de se loger, et qu’Orodara est une petite ville.
Il en résulte que le Biblio’Brousse n’a pas pu trouver de cour pour étendre ses longues jambes.

Changement de cap donc, direction Banfora à une cinquantaine de kilomètres de là.
Ville beaucoup plus grande (environ 50 000 habitants), située elle aussi dans la région de l’ouest et qui nous permettra de profiter des champs de canne à sucre à perte de vue et des cascades rafraîchissantes.
Trois années plus tard, l’opposé géographique et climatique de Dori, en tous points ; une nouvelle ville pour le Biblio’Brousse.

L’aventure s’est agrandie d’une nouvelle participante. Justine, strasbourgeoise d’origine, mais depuis quelques temps sur le Burkina Faso, nous a rejoint pour travailler durant une année sur le projet Boala (dans le cadre des Volontaires). Elle aidera notamment les lycéens à récolter, mettre en forme et mettre en ligne des informations sur leur culture, leur ville et leur région ; et à s’approprier le logiciel Boala.
Pour ceux qui voudraient plus d’informations sur le logiciel que nous sommes en train de développer, vous pouvez d’ores et déjà voir une partie du travail accompli à l’adresse suivante : www.boala.net.
N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions.

Information importante

Comme chaque année, une Assemblée Générale sera organisée, mais virtuellement cette fois-ci.
Pas de chapiteau, ni de musique, mais la plupart des membres du Biblio’Brousse seront en ligne sur MSN le 25 octobre à partir de 18 heures, pour répondre à toutes vos questions.
Nous vous joignons en fichier attaché le bilan de l’année qui vient de s’écouler ainsi qu’un récapitulatif de nos activités.
N’hésitez pas à vous connecter à l’adresse du Biblio’Brousse sur MSN : association.bibliobrousse@gmail.com.
Pour tous ceux qui souhaiteraient participer mais qui ne sauraient pas comment s’y prendre : contactez-nous, nous assurerons la Biblio’Brousse Hotline.

Et puis nous gardons des forces pour l’AG de l’année prochaine qui rassemblera toute l’équipe du Biblio’Brousse, française et burkinabé… gros événement en perspective à noter d’une croix dans vos calendriers aux alentours de la fin août 2009.

Autre information de taille : le site Biblio’Brousse est en train de subir une cure de rajeunissement (quatre années de vie pour un site, c’est déjà vieux !!).
Nous avons soulagé Sébastien du lourd travail de mise à jour que représentait le site. Nous tenions à le remercier pour tout le travail accompli.
David a pris le relais, il est en train de rendre le site plus simple, plus clair, plus facilement actualisable à distance.
Le résultat… bientôt.

Dernière minute

Toute l’équipe du Biblio’Brousse a pris la route pour Banfora dimanche, tôt le matin.
Au dernières nouvelles (des plus fraîches), le bus n’aurait pas été très « compréhensif » ; mais en plein période de bizutage, ça se comprend (faudra lui dire que c’est interdit par la loi maintenant !)
Après plusieurs crevaisons, une explosion de roue (la deuxième à son actif cette année), la Biblio’Brousse Team aurait mis plus de douze heures pour rejoindre Banfora (trajet qui n’aurait dû prendre que cinq heures) ; pour finalement s’embourber à l’entrée de la cour vers 21 heures, suite aux grosses pluies survenues ces derniers jours.
Toute l’équipe, s’est retroussée les manches en ce lundi matin pour vider le bus de son contenu, l’alléger, en espérant qu’une dernière manœuvre permettra de lover le bus dans son écrin (doux euphémismes pour qualifier ce mastodonte qui doit rentrer dans un trou de souris).

Der des der

Le caterpillar de la mairie aidant, ainsi que la bonne volonté d’une quinzaine de personnes, le bus, entièrement embourbé par l’arrière, a pu être sorti sans dommages et posé dans ses pénates (ouf !).

PS : mais comment illustrer cette newsletter ?
Nous avons résolu la question en vous mettant des photos d’instants qui habituellement ne figurent pas dans les newsletters.
Certains vont râler (« on parle du boulot que l’on fait, pas la peine de mettre nos têtes en première page ! »), mais comme il n’y a pas que des jours de travail au Biblio’Brousse, on met aussi les moments (précieux) de détente.
Presque toutes ces photos ont été prises à Dori, près d’un grand lac, et en fermant les yeux on entendait le bruit des vagues.
Quelques photos de vacances donc pour prolonger l’été…

Classé dans : Médiathèque

Introduire l’ordinateur et les nouvelles technologies comme un rouage de son propre système, comme le préconisait Joseph Ki-Zerbo, permet de donner à tous la possibilité d’accéder à l’information, d’améliorer ses opportunités d’emploi et de s’ouvrir sur le monde.

Le Biblio’Brousse est un bus culturel multimédia proposant depuis 2005 une formation informatique et multimédia aux lycéens et au grand public des villes rurales du Burkina Faso.

A ce jour, plus de 7200 personnes ont été formées par l’association Biblio’Brousse, dont la majorité à moins de 25 ans.

Lire la suite »

Vous devez mettre à jour votre FlashPlayer pour voir les vidéo du site.

Page du film >>

272