Biblio'Brousse

Actions

Biblio’Brousse, le bus atypique

Le Biblio’Brousse est  une association atypique : l’objectif de son équipe de sept personnes est d’initier à l’informatique tous les élèves du secondaire des principales villes du Burkina Faso.

Plus personne n’ignore aujourd’hui à quel point l’ordinateur est devenu un outil incontournable dans tous les domaines de l’économie du pays. La connaissance de l’informatique est inévitable pour tout nouveau bachelier cherchant du travail ou souhaitant continuer ses études. Pourtant le pourcentage de jeunes déjà initiés est extrêmement faible.

Le paradoxe est le suivant : de plus en plus  de lycées de villes de plus de 20 000 habitants sont équipés de salles informatiques performantes, pourtant ces salles restent vides : personne n’ayant été formé à l’utilisation de ces machines. De même qu’il existe nombre de personnes au Burkina Faso possédant des ordinateurs au sein de leurs services (hôpitaux, gendarmerie…), mais ne pouvant s’en servir faute de formation.
C’est de ce constat qu’est née en 2002 l’idée de l’association Biblio’Brousse : permettre au plus grand nombre de lycéens du secondaire de se former gratuitement à l’informatique et au multimédia.

Le moyen utilisé : un grand bus aménagé en salle de classe informatique pouvant accueillir 20 personnes par cours d’une heure trente ainsi qu’une seconde salle de formation de même capacité. Le cycle de formation dure au minimum 18 séances pour le grand public et 4 mois pour les élèves de première, permettant au Biblio’Brousse de proposer plusieurs cycles par an et concerner ainsi un très grand nombre de personnes.
Elèves dans le Biblio'BrousseAinsi, en partenariat étroit avec le Ministère de l’Enseignement Secondaire du Burkina Faso, les emplois du temps des élèves sont aménagés pour accueillir un nouveau cours : informatique. Au bout de ce cycle de formation, les personnes ayant fréquenté le Biblio’Brousse sont initiées à l’informatique : elles sont autonomes face à l’ordinateur et peuvent réaliser les documents dont elles ont besoin (lettre de motivation, dossier, CV…). Ces personnes peuvent également faire valoir (auprès d’un employeur ou d’une école) le diplôme qu’elles ont reçu après le passage de l’examen final ; attestant ainsi de leur niveau.

Exemple de planning

Du livre à l’ordinateur

A l’origine du nom « Biblio’Brousse », la grande bibliothèque de plus de 1700 ouvrages que l’association propose également aux publics lors de chaque installation dans une ville.

« Le Biblio’Brousse ce n’est pas seulement de l’informatique », explique un des membres de l’association, « c’est la coexistence de la culture classique (les livres), et de la culture technologique (les ordinateurs) ».

Ainsi, l’association Biblio’Brousse agit à plusieurs niveaux :

  • Durant la semaine, des centaines de lycéens des classes de première des plus grands lycées publics viennent se former gratuitement à l’informatique.
  • Chaque élève bénéficie d’une séance d’une heure trente par semaine, qui intègre son emploi du temps, au même titre qu’un cours classique.
  • Certains élèves sont quant à eux sélectionnés pour travailler avec les associations locales (culturelles ou sociales) dans le cadre d’une formation multimédia. Ces élèves sont formés à la création de supports de sensibilisation (photos, vidéos ou infographie (brochure, affiche…)), en relation avec les problématiques des associations sélectionnées qui bénéficieront par la suite des supports créés.
  • Le week-end, cette formation est payante et ouverte au grand public en favorisant l’accès pour tous. Femmes en recherche d’emploi, chômeurs, jeunes déscolarisés, cadres, fonctionnaires et commerçants viennent s’initier, ou se perfectionner, au tarif de 0,70 € (500 FCFA) la séance d’une heure trente (avec demi-tarif pour les moins de 25 ans et les personnes en difficulté financière).
  • Chaque personne doit s’engager à suivre deux cours par week-end durant une vingtaine de séances, ce qui amène à un coût total de formation de 15 € en plein tarif (soit 10 000 FCFA).
  • La bibliothèque du Biblio'BrousseEnfin, les ouvrages de la bibliothèque sont proposés en consultation sur place. L’inscription se fait auprès de la bibliothécaire pour la somme unique de 0,07 € (50 FCFA). Cette bibliothèque, très riche en romans africains et ouvrages pédagogiques, fait partie des bibliothèques les plus spécialisées du pays en documents africains.

Lorsque le Biblio’Brousse était itinérant, que se passait-il une fois parti ?

La question est légitime, car former les publics pour qu’une fois l’association Biblio’Brousse partie, ils oublient tous leurs apprentissage, faute de pratique, aurait-été du travail inutile et frustrant pour les bénéficiaires.

C’est pourquoi le Biblio’Brousse prenait soin, dans le choix des villes qu’il sélectionnait, de ne concerner que des villes qui possédaient au moins un cyber-café. Dans le cas où le cyber-café connaissait des difficultés de fonctionnement, le Biblio’Brousse s’associait à cette structure pour lui apporter soutien technique et matériel (notamment par l’amélioration du parc informatique, comme dans le cas du cyber de Dori).

Mais puisque le Biblio’Brousse concerne avant tout les élèves des lycées, il intervient au niveau des salles informatiques de ces lycées : soit en créant une salle lorsque celle-ci n’existe pas (15 ordinateurs en réseau, une imprimante et un scanner) ; soit, dans le cas où la salle existe déjà, en réparant les ordinateurs défectueux et en ouvrant l’accès à tous (professeurs, élèves et membres de l’administration). Dans les deux cas, un comité mixte (tous publics) de gestion est mis en place et formé spécifiquement à la maintenance, à la gestion des plannings et à la formation des publics.

La sédentarisation sur Bobo-Dioulasso a permis de proposer un lieu fixe et permanent de formation informatique et d’accès à la culture, beaucoup plus vaste et adapté aux évolutions technologiques; tout en nous continuant de rayonner sur les salles informatiques déjà installées dans les différentes villes.

Elève et son diplôme Biblio'BrousseLes résultats depuis 2005

  • 7245 personnes ont été formées à l’informatique dont
    • 5000 élèves du secondaire
    • 225 professeurs et proviseurs
    • 2200 personnes issues du grand public.
  • 30 associations ont bénéficié de nouveaux supports de sensibilisation à destination de leurs publics, réalisés par des groupes d’élèves ;
  • 6630 personnes sont venues consulter les livres de la bibliothèque
  • 6 salles informatiques ont été crées ou redynamisées dans les lycées

Villes parcourues depuis la rentrée 2005

Dori (par deux fois), Pô, Zorgho, Tenkodogo, Banfora, Gaoua (par deux fois) et Kaya.

Combien coûte le Biblio’Brousse ?

Le budget de fonctionnement annuel du Biblio’Brousse est d’environ 40 000 euros.

En résumé : pour qu’un élève puisse bénéficier d’une initiation gratuite en informatique, qu’un acteur de la santé soit perfectionné à l’ordinateur et que des ouvrages introuvables dans ces régions soient mis à disposition de tous, cela coûte 22 euros par élève.

L’équipe

  • Trois formateurs et responsables locaux : Matho Moninga, Fabrice K’Ponouglo et Modeste Ouédraogo
  • Une bibliothécaire : Fatimata Dicko
  • Deux coordinateurs et responsables techniques : Amandine Largeaud et Charly Boutié

Le Biblio’Brousse est une association française de loi 1901 créée en 2004 et reconnue ONG internationale par le gouvernement burkinabé en 2006.

Le Projet Boala

Depuis ses quatre années de fonctionnement, l’association Biblio’Brousse constate l’absence problématique de ressources pédagogiques dans les lycées. Et la demande des lycéens est énorme en matière de supports et d’ouverture sur l’extérieur, notamment par le biais des nouvelles technologies.

Le projet Boala, créé par les associations Biblio’Brousse et Le Kiosque, est une plateforme internet pédagogique africaine et francophone, permettant les échanges de supports pédagogiques (base de données de cours, annales et exercices), culturels et de créations personnelles de contenus numériques (textes et photos), venant alimenter des espaces communautaires (site web de lycées et blogs d’élèves).

L’innovation du logiciel Boala tient en ce qu’il ne nécessite pas de connexion internet dans la salle informatique concernée. En effet, un des freins de l’accès aux ressources internet en milieu scolaire africain est lié au coût de connexion élevé, que les lycées ne parviennent pas à assumer.

Le logiciel Boala est un système intranet (et internet) : l’actualisation des données (créées dans chaque salle) se fait autant de fois que souhaitée dans un cyber-café de la ville, par un système de clé USB synchronisant les données avec un serveur basé en France. Les élèves et les professeurs sont formés à l’utilisation spécifique de ce logiciel par l’association Biblio’Brousse. Ils sont encadrés pour comprendre le fonctionnement de cette base de données pédagogiques mais aussi pour la mise en ligne de contenu numérique local : création du site web du lycée, formation à la recherche de données culturelles, synthèse…

Le logiciel Boala permet l’introduction des nouvelles technologies en milieu scolaire et facilite la manipulation de l’ordinateur. Il faut permettre au monde éducatif, qui est l’avenir de l’Afrique, d’investir ces nouveaux outils dans un but pédagogique qui permet d’améliorer le contenu des enseignements, d’entrer en contact avec de nouvelles expériences mais aussi de permettre à la culture burkinabé de s’exprimer et de se montrer.

Qui soutient le projet Boala ?

  • Le Fonds Francophone des Inforoutes (FFI)
  • Le Ministère des Affaires Etrangères français (MAE)
  • Le Ministère de l’Enseignement Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique burkinabé (MESSRS)

Qui travaille pour le projet Boala ?

Une équipe de 7 personnes, issues de domaines (ingénieurs en informatique, administrateurs, formateurs et encadreurs) et d’associations différentes (Le Kiosque, Biblio’Brousse…), travaillent au développement de ce logiciel. Toutes sont regroupées au siège de l’association Biblio’Brousse sur le Burkina Faso.

Introduire l’ordinateur et les nouvelles technologies comme un rouage de son propre système, comme le préconisait Joseph Ki-Zerbo, permet de donner à tous la possibilité d’accéder à l’information, d’améliorer ses opportunités d’emploi et de s’ouvrir sur le monde.

Le Biblio’Brousse est un bus culturel multimédia proposant depuis 2005 une formation informatique et multimédia aux lycéens et au grand public des villes rurales du Burkina Faso.

A ce jour, plus de 7200 personnes ont été formées par l’association Biblio’Brousse, dont la majorité à moins de 25 ans.

Lire la suite »

Vous devez mettre à jour votre FlashPlayer pour voir les vidéo du site.

Page du film >>

272